“Sitôt le spectacle de Witches terminé, il me faut courir vers la Warzone où les Parisiens de Cowards se préparent à venir déverser leur flot de rage sur la Warzone. S’il faisait beau il y a encore une heure, le temps se gâte rapidement et c’est sous une pluie fine que le combo francais débarque sur scène.
Avant de commencer à parler de Cowards, il faut impérativement faire un point sur la Warzone qui pour l’occasion a été refaite. La scène et le bar sont entourés par des murs et des barbelés, des tours de guet sont placées aux quatres coins de la zone. Bref le décor est magnifique, et mets le public dans le bain tout de suite.
Cowards démarre son set avec “Fork Out” issu de sont EP Hoarder sorti il y a maintenant 3 ans, l’occasion de rappeler que le groupe est encore jeune mais a déjà tout des grands.
Le public n’est pas nombreux, il est 11h00 et la pluie n’aide pas, mais c’est surtout la file d’attente à l’entrée du Hellfest qui est si dense que ceux qui ne se sont pas levés suffisamment tôt ce matin rateront les premiers groupes en ouverture du festival.
Finalement peu importe, Cowards joue son show à 100% et assène son hardcore ultra brutal de façon remarquable. Le son est en demi teinte, les guitares ont tendance à être noyées sous la batterie et le chanteur fait son maximum pour être entendu. Malheureusement on a du mal à l’entendre sur certaines parties, mais qu’importe, les Français sont heureux d’être présents au Hellfest et le montrent sur chaque morceau.
C’est quasiment l’intégralité de leur album Rise to Infamy qui est joué aujourd’hui. Malheureusement le groupe ne joue que 30 minutes : c’est peu, mais suffisant pour apprécier et se pencher sérieusement sur Cowards.”

http://www.lagrosseradio.com/metal/webzine-metal/live-report-metal/p15536-cowards-au-hellfest-2016.html